Archives

Chez SoftBank Creative

Cette catégorie contient 5 articles

Nora Roberts et Les Manga – Quand la romance se la joue en dessin

Cela ne vous dira sans doute rien si vous ne lisez pas de « romance » à proprement parler ( que ce soit les « J’ai Lu Pour elle » ou bien les Harlequins ( je vous interdis de rire, il y a en a de très bien), mais sachez qu’au Japon il existe les versions « manga » des romans à l’eau de Rose.

Celle qui cartonne c’est bien sur la grande Nora Roberts !

Nora Roberts est le troisième auteur millionnaire sur Kindle. Avec plus de 400 millions de livres vendus dans 34 pays, Nora Roberts est l’un des auteurs les plus lus dans le monde  Aux États-Unis, il se vend un roman de Nora Roberts toutes les 5 min.

Comme vous le voyez, il est tout à fait normal qu’un éditeur Japonais se soit lancer dans l’aventure d’éditer ses romans en version Manga.

Ainsi donc, SoftBank Creative a demandé à des Mangaka, spécialisées dans le shojo de bien vouloir dessiner ces fameuses versions. Ces manga sortent sous le label « My Romance Comics »

Ce qui est aussi bon à savoir c’est qu’il y a quelques années, avait été édité en France par les éditions « Harlequin », quelques versions mangas de leur romance (Parut chez l’éditeur même). Hélas la comm’ quasi inexistante et le manque de visibilité de leur titre chez les libraires et grandes surfaces, avait engendré un tollé au niveau des ventes. L’aventure s’était donc arrêté aussi vite qu’elle avait commencé.

Voilà pour la petite parenthèse. Pour ma part, je reste persuadée que ça pourrait bien marcher en France et en Europe. La romance est très prisée et l’aventure en manga pourrait être intéressante.

Je vous laisse donc découvrir avec les visuels des couvertures quelques titres dessinés principalement par Yoko Hanabusa, Harumo Sanazaki et Kaya Tachibana: trois mangakas chers à notre cœur.

Nous commençons par les visuels des couvertures des mangas dessinés par Yoko Hanabusa

Nous continuons avec ceux dessinés par Harumo Sanazaki

Et pour finir ceux de Kaya Tachibana

Pour ma part, je serai ravie, si l’occasion venait à se présenter de les lire en anglais ou français bien sur ^^. Le japonais est un peu trop loi derrière moi pour sue je comprenne un manga entièrement.

Vu sur : Kiss To My Prince Tome 2

En même temps que Otogi Tome 2, est sorti chez Softbank Creative, le tome 2 du manga « Kiss To My Prince« .

Voici sa couverture et quelques visuels.

Enjoy !

Vu sur : Otogi Tome 2

Le tome 2 de Otogi vient de sortir en version papier au Japon aux éditions SoftBank creactive.

Je vous propose de découvrir sa couverture et quelques pages intérieur en noir & blanc.

 

Kimi No Sei

Kimi No Sei est un manga qui est sorti au Japon sous un format  de lecture inconnu en France : Le téléphone portable ! Non non, pas le smartphone mais bel et bien sur un téléphone « basique » ^^. Bon il faut tout de même avouer que le téléphone japonais a un écran plus long que le téléphone portable de base de chez nous.

Donc, Kimi No Sei est diffusé sur le plus grand site pour téléphone portable qui existe au japon, le :  “Mobage Town”  qui compte plus de 20,5 Millions de membre.  Je vous laisse deviner mais ce titre à battu  le record de pages vues; le record de fans ainsi que le record de signet pour ce titre sur le site.

En quelque chiffre ça donne ça :

Mars 2009 = Le site Mobage Town a enregistrer plus de 15 Millions de pages vues.

Mai 2011 = Plus de 170000 exemplaires vendus

Mai 2011 = Plus de 2,5 millions de download légale du manga digital sur telephone portable de “Kimi no Sei” .

En 2011 = Décision d’éditer la suite du manga “Kimi no Sei – Kizu Ato”

Eh oui rien qu’avec une lecture sur mobile. il faut le faire non ?  Mais je vous rassure, le titre est aussi sorti en manga papier ^^. Avec un tel succès c’ets un peu normal.

Bon, les chiffres c’est bien beau vous me direz mais de quoi il parle au juste ce manga si populaire au pays du téléphone du soleil levant ?

Kimi No Sei, le Synopsis :  

Takaya est tombé amoureux, au premier regard, d’une fille qu’il a vu dans son collège. Le seul problème est qu’elle se trouve être Yurina, la fille dont il passait ses journées à  persécuter durant l’école primaire. Pourtant il n’a gardé aucun souvenir de ces jours là, à l’inverse de Yurina qui le déteste plus que tout. Elle le tient pour seul responsable de toutes les blessures émotionnelles et psychologique qu’il lui a causée et qui n’ont jamais cicatrisées. A cause de lui, sa vie à l’ école élémentaire fut un véritable enfer.

Malgré tout, Takaya qui semble avoir vraiment changé, espère sincèrement que Yurina finira par faire table rase du passé pour enfin tomber amoureuse de lui.

Entre la haine et le désir de vengeance, Yurina pourra t-elle un jour oublier ce passé et tomber amoureuse de ce garçon si différent de celui de son enfance ?

A ce jour il existe trois tomes de ce manga :

  

Et je vous propose quelques pages en noir & Blanc à découvrir :

  

  

Otogi : Le Dossier

Aujourd’hui nous allons vous parler d’un manga de chez SoftBank Creative : Otogi, un titre qui, nous le pensons, mérite d’être connu d’un large public.

Son type de lectorat ciblera plutôt les 10-25 ans que ce soient des hommes et des femmes qui aiment le style shonen. L’histoire mettant en scène un jeune garçon avec pour compagnon un animal,  sans compter un décors élaboré et un scénario prenant, séduiront un large public.

Synopsis d’Otogi : Otogi est un endroit où les dieux vivent dans la paix et le bonheur. Une seule chose perturbe leur vie … les méchants. Les dieux antiques du Japon vivent en harmonie avec les esprits, pour élever leurs enfants.

Guren est le plus décevant enfant de Dieu dans l’histoire de Otogi. Il est pleurnichard et lâche. Il n’a pas confiance en lui. Jusqu’au jour où …
Dans un monde où chacun est un dieu que tout le monde a des pouvoirs spéciaux, comment voulez-vous vous faire un nom ? Quel est le secret du Evil Ones Harbor ? Une fantaisie spectaculaire à l’échelle cosmique.

Qui est en est  l’auteur ?

Elle se nomme: Yumi Amachi
Par le passé, elle a gagné les éloges de nombreux éditeurs pour ses dessins et ses histoires. Elle a travaillé avec des éditeurs comme la Shueisha (Young Jump), Shogakukan (Sunday) et Kodansha (Magazine), mais a choisi de retarder ses débuts professionnels afin qu’elle puisse étudier à l’étranger. À son retour au Japon, elle a été inondé d’offres diverses, mais elle a choisi de travailler avec SBCr (SoftBank Creative)pour la liberté de créativité et la promesse d’une sortie internationale pour son œuvre.

Otogi  a un  large potentiel pour percer  et se faire une place dans les bibliothèques des lecteurs de mangas. Avec son histoire dynamique et son style « aventure et fantaisie » il séduira un lectorat assez large.

Pour le moment un seul tome est sorti sur trois de prévus.

Bon à Savoir : Otogi se décline sous plusieurs formats de lecture : Papier ou bien Ebook. On peut le lire sur plusieurs formats : Iphone, Tablette, liseuses ou encore sur son site internet !

Pour finir je vous propose de découvrir quelques images pour vous faire une idée de ce titre :